Centre de Recherche et d'Action en Santé Publique (CRASP)
Index de l'article
Centre de Recherche et d'Action en Santé Publique (CRASP)
Objectits
Les bénéficiaires de l'intervention
Résultats attendus
Stratégies
Activités
Toutes les pages
Prof. Guillaume KIYOMBO ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Ass.  Eddy Kieto ZOLA ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )
Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


La République Démocratique du Congo (RDC) est située en Afrique Centrale. Elle s’étend sur une superficie de 2.350.000 Km², et compte quelques 52 millions d’habitants avec un taux de croissance démographique compris dans la fourchette de 3 à 3,2% l’an. Au moins  60% de cette population vivent en milieu rural principalement de l’agriculture traditionnelle, de la chasse et de la pêche artisanale. A l’exception des grandes villes et des régions de concentration des déplacés des conflits, la densité démographique moyenne (22 habitants au Km²) est parmi les plus faibles du continent (Ministère du Plan : Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), février 2004, p5).
En dépit de toutes ces immenses ressources humaines et de sous-sol, la RDC est classée parmi les pays les plus pauvres du monde. Certains indicateurs l’alignent parmi les pays les plus misérables de l’Afrique au sud du Sahara. Près de 80% de sa population survivent à la limite de la dignité humaine. En 2001, le PIB/Hab. est estimé à près de 74$ (Banque Centrale du Congo, Evolution Economique, Financière et Monétaire récente, janvier 2002). Le niveau du revenu par habitant et par jour est, en dollars de 1985, passé de 1,31$ en 1973 à 0,91$ en 1974, et à 0,30$ en 1998. Le pays est donc plongé dans une pauvreté absolue qui tend à se généraliser : le revenu moyen des congolais se situerait en dessous du seuil de pauvreté absolue, et aurait continuellement baissé de 3,08% en moyenne annuelle jusqu’en 1998 (Système des Nations - Unies, RDC : Bilan Commun de Pays, Kinshasa, mai 2001).
Le taux d’alphabétisation varie selon les provinces et selon le sexe. En général, le taux d’admission bien qu’élevé, a tendance à diminuer, ce qui laisse présager une chute de la scolarisation dans le pays. En effet, selon l’enquête MICS2, le taux d’alphabétisation est passé de 67,3% en 1995 à 65,3% en 2001 ; il est passé de 82,5% à 79 ?8% pour les garçons contre 54,1% à 51,9% pour les filles au cours de la même période. En 1995, le taux net d’admission en première année primaire était de l’ordre de 42,8% en milieu urbain et de 14% seulement en milieu rural. Le taux de scolarisation était de 76,8% en milieu urbain et de 51,5% en milieu rural (Enquête MICS2 sur la situation des enfants et des femmes en RDC, janvier 2002).
Les estimations modestes de la couverture des installations de santé montrent qu’au moins 37% de la population ou approximativement 18,5 millions de personnes n’ont pas accès à toute forme de soins de santé. Des accouchements non assistés représentent entre 65 et 85% et sont à la base d’une forte mortalité maternelle. La mortalité infantile en 2001 est de 129‰ et 138‰ dans les zones rurales alors que le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans avait atteint 213‰ en 1998. Le taux de mortalité maternelle (870‰00 naissances en 1995) déjà trop élevé, a fortement augmenté en 2001 avec 1289‰00 naissances. La couverture vaccinale des enfants de moins de 5 ans reste faible (29%) (Ministère du Plan : Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), février 2004, p13).
Une enquête menée en avril 1999 à Kinshasa avait établit que le taux de malnutrition aigue sévère chez les enfants de moins de 5 ans était de 2,1%. Ceci signifie que 25.000 enfants sur un effectif de 1.200.000 souffrent de malnutrition et ont donc besoin de réhabilitation nutritionnelle. Le taux de malnutrition chronique sévère est de 13% (Ministère du Plan : Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), février 2004).
En 2000, l’emploi représente 2% de la population totale, 4% de la population active et 8% de la population active masculin : La conséquence est l’aggravation de la pauvreté, l’accroissement de la vulnérabilité des populations et l’exacerbation du chômage. Suite à la crise généralisée que connaît le pays, l’économie est dominée par l’informel. Le secteur formel est caractérisé par des salaires et des prestations sociales dérisoires ainsi que par une démotivation généralisée. C’est en fait la déshumanisation des conditions de travail, plus particulièrement dans le secteur public où le salaire mensuel moyen est de quelques 15$ USD. Dans le secteur privé, les entreprises, en l’absence de SMIG et d’une politique salariale cohérente, n’ont octroyé que des salaires conventionnels (Ministère du Plan : Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), février 2004).
Les ménages urbains éprouvent des difficultés en approvisionnement en eau et électricité. En 1999, l’UNICEF estimait que dans toute la RDC, il n’y avait que 45% de la population qui avaient accès à l’eau potable. Dans les zones rurales, ce pourcentage était estimé à moins de 26%. En 2001, le taux d’accès à l’eau potable était de 26,1%. La ville de Kinshasa accuse un déficit de près de 40% en desserte en eau potable. Non seulement que le nombre des ménages desservis est faible, mais également les fournitures sont irrégulières principalement à cause de la vétusté des réseaux.
A la lumière de ces informations et afin de réduire les effets néfastes de ces fléaux sur la santé des populations et la croissance économique du pays, nous avons résolu de mettre en place un Centre de Recherche et d’Action en Santé Publique (CRASP) pour contribuer au bien être de la population et au développement de la province en particulier et du pays en général.
Le but poursuivi par le CRASP est de contribuer à l’amélioration des conditions socio économique et sanitaire de la population.

 

Rechercher

Scolarité

Liens utiles

Vos réactions

Free template 'Feel Free' by [ Anch ] Gorsk.net Studio. Please, don't remove this hidden copyleft!